phot 2 prothèse

Suite à une recherche sur les bijoux et des prothèses dédiés aux membres manquants, j’ai décidé de souligner et de mettre en avant le vide visuel grâce à une prothèse valorisant l’absence. Montrer ce qui dérange alors que cela ne devrait pas être le cas, était ma première volonté. Je n’ai donc pas cherché à habiller le moignon mais justement à valoriser cette carence.

Valoriser le vide par le vide.

Cette absence est définie parfois comme inesthétique, complexant ainsi les individus vivants avec un membre manquant. Hors je voulais mettre en exergue une beauté différente. Regarder ce bijou, être attirer par ce visuel, valoriserait peut être l’acceptation des valides.

Valoriser le dérangeant

Cette enchevêtrement de tiges traduisent justement ce vide. On pourrait définir ce bijoux d’objet manifeste.

Valoriser par le bronze

Le choix d’un mono-matériau fût une question mûrement réfléchi. En effet, la question était: comment rendre le vide le plus visible possible? plus y aurait de matériaux plus l’œil analyserait ces derniers. la vision du vide serait passé au second plan.

Pour valoriser cette prothèse j’ai choisi d’utiliser le bronze, un matériau noble sou- vent utilisé dans l’art. Cet alliage est résistant aux intempéries et se patine grâce à eux. La couleur changera donc avec le temps. Il traduit aussi une certaine mise en valeur, puisqu’il fait parti des métaux précieux.

Valoriser sans habiller

En outre,cet objet met en valeur ce membre fantôme non pas en le remplaçant ou en comblant le manque mais en attirant le regard sur le vide qu’il constitue.

photo 1 prothèse